Block title
Block content

Tout est juste, c'est ce qui devait arriver" Déterminisme, fuite, résignation ou réalité ?

« Oh mais tout est juste ! C’est ce qui devait arriver… »

Déterminisme, fuite, résignation  ou réalité ?

Tout est juste ? Tout dépend de quoi on parle, bien souvent c’est selon ce qui nous arrange pour essayer d’accepter ce qui est advenu… de trouver une raison, de se rassurer, de ne pas sombrer dans l’injustice ou la colère…

OUI, MAIS qu’en est il véritablement ?

Ce qui est arrivé est-il ce qui devait se produire ? Et bien non pas forcément…

Tout est dans l’attitude JUSTE.

Si en présence de circonstances qui sont sur le point de se dérouler, vous pouvez prendre l’attitude la plus haute possible, c’est à dire mettre votre conscience en contact avec la plus haute conscience qui soit à votre portée, vous pouvez être certain en ce cas que ce qui est arrivé est ce qui pouvait vous arriver de mieux !

Mais aussitôt que vous tombez de cette conscience et descendez dans un état inférieur (émotionnel, vital voir physique) et bien ce n’est pas ce qui pouvait arriver de mieux puisque logiquement vous n’étiez pas dans votre état de conscience le meilleur … !

Si un individu vient dans une colère irraisonnée et que vous restez dans une conscience ordinaire si son attitude vous déstabilise et vous effraie il réussira très probablement à transférer toute sa colère sur vous…est-ce qui pouvait arriver de mieux… ? Pas si sûr !

Si vous élevez un tout petit peu votre conscience malgré la peur, si vous appelez la paix partout autour de vous, il se peut que cet homme se détourne de vous simplement. L’attitude juste, la pleine conscience de la présence à Soi et au tout peut faire en sorte qu’il ne lève même pas un sourcil devant vous !

Mais cette attitude juste ne doit pas rester dans les hauteurs de votre tête bien pensante tandis que votre corps est abandonné à ses réactions habituelles. Si vous restez dans les hauteurs en disant : « Que Ta Volonté soit faite » ou « advienne que pourra » il est évident que vous ayez toutes les chances de succomber à l’événement qui se produit devant vous, car votre corps tout tremblant de peur n’est pas atteint de la Paix que vous avez appelé !

Il faut pouvoir et demander à garder la Conscience vraie jusque dans le corps lui même il faut s’employer à faire réellement descendre cette paix jusque dans votre corps.

Et pour cela, la meilleure technique est de s’entrainer à prendre du recul !

La plupart d’entre nous vivons à la surface de notre Etre, exposé au contact des influences extérieures. La plupart du temps nous vivons pour ainsi dire projetés à l’extérieur de notre corps et lorsque nous rencontrons un être désagréable, projeté comme nous en dehors de lui même (d’où l’expression « être hors de Soi » !) on est bouleversé ; toute la difficulté vient du fait que l’on ne sait pas prendre du recul.

 

Il est important de rentrer en nous-mêmes, à descendre profondément à l’intérieur de Soi. Il est simple de s’abandonner constamment aux forces superficielles qui se meuvent à l’extérieur, cela demande un petit effort de revenir dans son centre…

Pourtant si vous êtes pressé de faire quelque chose, prenez du recul un instant et vous remarquerez de façon surprenante que vous ferez beaucoup plus vite et mieux le travail que vous avez à faire !

Comme vu plus haut si quelqu’un est en colère contre vous, ne vous laissez pas prendre dans ses vibrations, mais simplement prenez du recul et sa colère ne trouvant ni support ni réponse, s’évanouira.

Tout ce qui appartient au monde ordinaire est fugitif, sans durée, ce qui dure c’est l’éternelle paix profonde. Ayez le sens de la relativité des choses, alors quoiqu’il arrive vous pourrez prendre du recul et regarder, vous pourrez rester paisible et vous placer dans votre conscience la plus haute pour que le mieux qui puisse arriver arrive !

Mettez en pratique cette paix intérieure, au moins essayez un peu et continuez jusqu’à que cela devienne une habitude !

 

Comment faire ?

En méditant un peu chaque jour, en apprenant à se retirer à l’intérieur de soi, en apprenant à observer ses propres mouvements intérieurs, en apprenant à discerner les parties de votre être qui s’agitent, en prenant conscience des émotions qui colorent vos pensées et vous exhortent à agir sous l’impulsivité…

Bref en apprenant à méditer de façon véritable… !