Block title
Block content

Sur notre chemin d'évolution et de transformation, nous pouvons reconnaître la différence entre le développement personnel  et le développement  spirituel.
Bien que  souvent ils évoluent parallèlement, il est parfois nécessaire de faire la distinction afin de pouvoir, sur la voie de la recherche de l'éveil ou d'une plus grande conscience, reconnaître où nous en sommes et parfois aussi pouvoir éviter certaines impasses propres à chaque voie spirituelle.

Nous tentons lors de nos stages initiatiques avant tout d'éclairer le sens des « voies spirituelles ».
Nous donnons le maximum d'informations afin que le chercheur y trouve une clarté nouvelle et une meilleure compréhension compte tenu des énormes confusions qui peuvent naître quand on commence à aspirer à un vrai changement de conscience et sommes attirés par différents enseignements spirituels.

Généralement, Certains êtres à la recherche d'eux-même ne comprennent pas, ou difficilement, pourquoi certains maîtres prônent le détachement total et une vie consacrée à la méditation, d'autres l'action et le total engagement dans le don de soi aux autres dans la vie matérielle sans mettre l'accent sur des moments de repli ou de forte introspection.

Certains maîtres parlent d'une réalisation personnelle exempte de traditions et privilégient la compréhension de la nature de la conscience, d'autres enseignent et ne conçoivent l'éveil que par l'abandon total de leur être au divin, à dieu, ou à quelconque autre divinité.

Certains mouvements retournent aux sources en cherchant une divinité concrète et en étudiant les enseignements chamaniques, et d'autres apprennent l'occultisme en privilégiant la magie et la maîtrise des forces invisibles comme chemin vers l'unité.

Des techniques ésotériques d'allure parfois contradictoires, issues d'un mélange de différentes initiations fleurissent sur internet et dans les librairies .

Nous nous perdons alors, avec parfois fascination,  dans des mots comme « kundalini », ou « extase divine », ou dans des enseignements « canalisés » de « maîtres ascensionnés » que l'on retrouve à présent abondamment sur internet.

Même si cela, vous le comprenez bien , est résumé....il n'en demeure pas moins que toutes ces informations et enseignements aussi différents, peuvent désespérer certaines personnes. Il se retrouvent de nouveau face au dilemme de savoir ce qui est le plus juste pour eux de faire pour pouvoir avancer au mieux dans leur évolution. 

Il est évident que cela est une chance pour nous aujourd’hui d'avoir cette abondance d'enseignements, de pouvoir aussi rencontrer un vrai maître spirituel de son vivant, juste en cliquant sur son ordinateur pour réserver une place.

C'est aussi pour cela que naturellement, c'est-à-dire suivant le cycle naturel de la nature, de nouveaux enseignements synthétisant le nectar des traditions et des chemins vers l'éveil voient le jour, et que de nouveaux maîtres contemporains (ex : Arnaud Desjardins, Adyashanti et bien d'autres encore...) apparaissent.

Il y aura autant de chemins qu'il y a de personnes. Chaque être sera attiré par un enseignement qui lui correspond et celui-là n'aura pas plus de valeur ou d'intérêt qu'un autre.

Souvent, au cours du chemin, nous changeons notre optique et élargissons notre vue, ce qui nous amène à suivre d'autres enseignements afin d'aller plus loin ou de mieux comprendre ce que nous n'avions pu intégrer d'une manière différente précédemment.

Cela est aussi signe d'évolution et nous amène à une plus grande ouverture de conscience et à une plus grande fluidité intérieure.
Nous enrichissons notre être et permettons à cette transformation tant désirée par notre profondeur de voir le jour sous l'adoption de nouvelles postures intérieures qui révèlent notre être par  une simplicité plus claire et plus aimante.

C'est aussi le but de nos stages, de vous permettre de mieux comprendre afin de pouvoir adopter ce qui vous correspond le mieux. De vous donner le nectar de nombreux enseignements initiatiques et traditionnels pour que les résultats soient rapides et efficaces.

Nous expérimentons beaucoup ensemble et approfondissons de nombreuses méthodes pour développer votre sensibilité et accroître considérablement votre conscience.

Nous expérimentons aussi bien les techniques de développement personnel que spirituel.
Nous expliquons ci-dessous, de manière simplifiée et synthétique la différence entre ces deux développements qui sont totalement complémentaires pour une approche globale de croissance de l'être.

 

Le développement personnel

Ce développement consiste avant tout à élaborer un ego conscient de lui même. Il consiste aussi  à créer une individualité équilibrée et indépendante.

Il permet et offre la possibilité de se reconnaître en tant qu'individu et d'apprendre à s'accepter, à s'aimer, à dépasser et à unir toutes ces «petites  personnalités » dont nous sommes tous composés pour y créer une harmonie.

Il doit parfois être élagué, soigné, sculpté pour créer un être conscient apte à pouvoir donner le meilleur de lui-même, apprendre à se reconnaître et  reconnaître « l'autre » sans rentrer dans l'impasse de certains mécanismes emprisonnants tels que le pouvoir, la vanité, le complexe de supériorité, la colère, la jalousie ou l'orgueil.

Généralement  tout cela  finit par nous faire souffrir et mettre le doigt sur nos manques et nos incompréhensions face à nous-mêmes.
Cette souffrance, bien que nous pourrions l'éviter, nous amène vers les premières prises de conscience, celles qui constituent les premiers bourgeons d'un début de chemin et de volonté de travail sur soi.

L'ego est avant tout un processus d'identification de notre être avec le moi extérieur de surface composé du corps physique, de la nature vitale (émotionnelle) et du mental.

Ce processus est nécessaire et est une transition pour l'élaboration d'une plus grande conscience qui permettra, comme un enfant passe à l'age adulte, de transcender cette identification illusoire pour s'orienter cette fois-ci vers le véritable « soi ».

Cette croissance personnelle est aujourd'hui favorisée par beaucoup de différentes approches thérapeutiques qui permettent une guérison des différentes parties de l'être, une transmutation des mémoires, une épuration émotionnelle indispensable au dégagement des obstacles qui peuplent ce merveilleux chemin souvent confus qui est la recherche de sa présence, la réalisation du « soi ».

Toutes les pratiques du type ( Analyse transactionnelle, sophrologie, psychothérapie, rebirth, constellation familiale, thérapie transgénérationnelle, thérapie de l'enfant intérieur.....), et encore beaucoup d'autres, font partie des méthodes qui permettent à l'ego de grandir et de s'individualiser.

D'autres pratiques aussi, souvent confondues à tort aussi avec le développement spirituel, sont celles qui visent à développer nos sens et nos capacités subtiles.
  
Bien que celles-ci puissent servir sur le chemin de l'éveil par la sensibilité qu'elles offrent à leurs détenteurs, elles peuvent s'avérer aussi une impasse.

Beaucoup de groupes de mystiques religieux ou autres « initiatiques» ont développé ces pratiques pour pouvoir avoir accès aux mondes subtils, pour être guidés ou pour mieux comprendre les mécanismes de la conscience ainsi que les différents mondes qui nous entourent avec lesquels nous pouvons œuvrer à des fins de guérison physique et émotionnelle.

Mais cela n'est pas une fin en soi, ces capacités peuvent aussi renforcer des sentiments égotiques et parfois créer, dans l'optique d'une conscience plus profonde et  plus libre, un obstacle majeur à la réalisation.

Mais elles offrent aussi l'acquisition d'une certaine sensibilité de nos corps subtils et permettent de dépasser la croyance pour passer à l'expérimentation et ne plus douter des enseignements ésotériques et spirituels qui ont essayé, selon les différentes cultures, d'éclairer les différents jalons sur les« voies », les étapes rencontrées ainsi que les impasses.

Ces possibilités permettent aussi de transcender la notion de limite à laquelle se sont restreints nos sens, et de découvrir d'autres parcelles jusqu'à présent insoupçonnables par notre conscience ordinaire. Comme dans toute chose, cette découverte peur renforcer le sentiment d'identification à l'aspect phénoménal de la conscience, comme l'en libérer par l'accroissement conséquent  de la conscience que cela peut engendrer ; cela est aussi une question d'équilibre.

Cette expérimentation permet de vivre par soi-même des états initiatiques, de les reconnaître, et par cela d’accroître sa foi, et ensuite par sa recherche sincère et son aspiration intense, de pouvoir rencontrer le divin, réaliser le « Soi » et à le reconnaître ultimement en toutes choses.

 

Le développement spirituel

Ce développement est une croissance de l'être conscient vers l'intérieur.
Il a pour but de transcender la conscience ordinaire de ses schémas, ses certitudes, concepts, croyances, morales par une réalisation profonde de la nature des choses.

Il a aussi pour but de nous faire réaliser et de nous unir avec notre cœur, avec le cœur de toute chose et de nous dissoudre dans l'unité consciemment en réalisant notre nature véritable.

Cette croissance permet, et à aussi pour but de dépasser le processus d'identification permanent aux choses de la vie et de transcender l'entité du petit « moi » illusoire afin de réaliser le mécanisme, l'outil qu'il représente et par lequel il nous permet d’expérimenter la matière sous sa forme duelle.

Cet outil est un mécanisme de construction de l'individualisation, d'organisation et de structuration de différentes parties de la nature vers un être de plus en plus conscient capable de pouvoir ensuite transcender sa propre réalisation vers quelque chose de supérieur, l'ultime réalisation de sa propre nature.

Le développement spirituel nous amène à dépasser totalement et intégralement notre identité personnelle, du moins la construction que nous avons faite et à laquelle nous nous identifions .

Ce dépassement est considéré comme une mort dans de nombreuses initiations, parce qu'il nous demande d'abandonner tout ce qui fait de nous quelqu'un de « personnel » pour se fondre et se dissoudre dans le « soi », le « tout », notre présence.

Il est aussi considéré comme une naissance et est appelé aussi libération  ou éveil:  en effet,  la conscience est alors affranchie de l'emprise de la forme et de l'illusion de ses propres manifestations mentales et émotionnelles qui constituent le cœur de cette emprise.

Cet éveil laisse alors transparaître l'amour, la joie, la paix profonde qui avaient toujours été là, mais restaient cachés derrière toutes ces turbulences mentales et émotionnelles.

Nous pouvons tous avoir à l'esprit l'image sacrée du papillon qui se construit dans l'obscurité, se construit de l'intérieur et œuvre à sa libération dans cet espace limité qui est son cocon, pour ensuite d'un seul coup, réaliser sa nature et vivre l'illimité qui était la promesse de son germe à l'état latent , avec toute la beauté que nous lui connaissons.

En fait, nous pourrions dire qu'il n'y a rien à chercher, ce qui est vrai, et certains enseignements  nous le répètent ainsi que de nombreux maîtres depuis des temps immémoriaux.

Tout ce en quoi consiste le « travail », ou l’œuvre, va être un déblaiement, un nettoyage de tous nos conditionnements ancrés depuis très longtemps dans nos mémoires aussi bien personnelles que collectives.

Une transformation comme celle du papillon doit s'opérer, et de nombreuses techniques de toutes sortes ont été expérimentées, validées, dans toutes les cultures du monde entier pour trouver les meilleures façons de dissoudre les voiles de l'inconscience qui nous illusionnent et nous maintiennent dans l'ignorance de notre propre nature.

Il y aura toujours autant de voies que d'individus, toutes les techniques ne conviennent pas à tout le monde.
Pour certains des méthodes très complexes et pragmatiques de certaines traditions tibétaines ou hindoues vont convenir, et pour d'autres des méthodes de yoga simplifié, beaucoup plus simples, conviendront.

Certaines personnes auront le besoin de rester attachées à des traditions religieuses et d'autres d'avoir à cœur de rester athées pour suivre leur « voie», et aucune technique n'est meilleure ou plus sensée que l'autre.

Ce sera un chemin vers le cœur, vers l'amour ou simplement notre affinité avec telle ou telle méthode ou enseignement qui nous attirera ou non.

Les différentes initiations du monde n'ont pas toutes le même but, même si l'aspiration vers le bonheur semble être le point commun de toute nouvelle recherche. C'est pour cela qu'il est bon de savoir ce que l'on recherche vraiment afin de pouvoir orienter ses pratiques en fonction de son aspiration première.

Nos formations cherchent à répondre au mieux à chacun et à lui donner des clés de développement efficaces qui vont à l'essentiel pour que cela lui permette de retrouver son discernement et son autonomie, son intuition, sa sensibilité et un contact vrai et profond avec sa propre présence.